Comment personnaliser l'icône d'une application exécutable ?

L'auteur

Site personnel

Liens sociaux

Viadeo Twitter Facebook Share on Google+   

Produit : 4D 2004

Plateforme : Mac & Win



4e Dimension associe une icône par défaut aux applications exécutables (monoposte et client-serveur).

Si vous souhaitez personnaliser cette icône pour chaque application, vous trouverez ci-dessous la solution la plus simple.

La personnalisation de l'icône de votre application est gérée par 4e Dimension lors de la construction de l'application exécutable.

La méthode à suivre est expliquée dans le manuel structure (Générer des applications finales).

Documentation : 4D Mode Structure (PDF)

Pour cela, vous devez effectuer les opérations suivantes avant la construction du fichier de l'application :


Sous Mac OS

Créez un fichier d'icône (type icns) et placez-le à côté du fichier de structure en interprété.

Note : Apple, Inc. fournit un outil spécifique pour générer les fichiers d'icône icns.

Votre fichier d'icône doit avoir le même nom que le fichier de structure interprété et comporter l'extension .icns.

4e Dimension prend automatiquement ce fichier en compte lors de la génération de l'application double-cliquable : le fichier .icns est renommé NomApplication.icns et recopié dans le dossier Ressources ; l'entrée CFBundleFileIcon du fichier “info.plist” est mise à jour.


Sous Windows

Créez un fichier d'icône (extension .ico) et placez-le à côté du fichier de structure en interprété.

Votre fichier d'icône doit avoir le même nom que le fichier de structure interprété et comporter l'extension .ico.

4e Dimension prend automatiquement ce fichier en compte lors de la génération de l'application exécutable.

Vous avez aimé ce tutoriel ? Alors partagez-le en cliquant sur les boutons suivants : Viadeo Twitter Facebook Share on Google+   

  

Copyright © 2007 4D s.a. Aucune reproduction, même partielle, ne peut être faite de ce site ni de l'ensemble de son contenu : textes, documents, images, etc. sans l'autorisation expresse de l'auteur. Sinon vous encourez selon la loi jusqu'à trois ans de prison et jusqu'à 300 000 € de dommages et intérêts.